Rouleau de massage
© Jay Sullivan

Ne vous contentez pas de gigoter sur un morceau de mousse. Pour une efficacité optimale du rouleau de massage, nous avons sélectionné 5 erreurs bien trop souvent commises par les pratiquants. Appliquez ensuite nos recommendations pour optimiser votre utilisation.

Les 5 erreurs d’utilisation du rouleau de massage

Parce qu’il améliore la circulation sanguine et soulage la douleur, le rouleau de massage est un accessoire génial pour se débarasser des noeuds de contraction dans les tissus mous. Autre atout, il coûte bien moins cher que des séances chez le kiné ! Par contre, si on s’en sert mal, ce sera du temps perdu pour rien. Nous avons donc demandé à Ron Johnson, le concepteur du « Rumble Roller », de nous indiquer comment éviter ces défauts courants qui compromettent les effets bénéfiques de ces massages.

1) Vous allez trop vite

« On n’étale pas de la pâte à pizza » souligne Johnson. « On cherche à mettre en place des modifications neurologiques dans un muscle et ça ne se produit pas instantanément ! » Vous êtes tombé sur un endroit sensible ? Travaillez-le pendant vingt secondes, voire plus, puis roulez dessus très lentement jusqu’à ce que vous trouviez le point douloureux suivant.

2) Vous n’utilisez le rouleau qu’en salle

Contrairement à ce que l’on croit, la salle de sport doit être réservée uniquement à l’entraînement, rappelle Johnson. « Donnez-vous à fond à la salle et utilisez le rouleau chez vous. Ces massages n’ont rien à voir avec un entraînement et ne remplacent pas non plus un bon échauffement. Leur visée est thérapeutique. » En clair: rouleau de mousse et Netflix en même temps.

3) Vous contractez le muscle

« Concentrez-vous sur la détente musculaire pour que le rouleau s’enfonce et atteigne les fibres profondes« , conseille Johnson. « Ne vous souciez pas trop de la position du corps ou de la technique. Vu que le corps ne supporte aucune charge, l’alignement postural ne joue pas un rôle critique. Placez-vous sur le rouleau de façon à ce qu’il porte bien sur le point à traiter, détendez-vous et laissez le rouleau faire son oeuvre. »

4) Vous n’utilisez qu’un type de rouleau

Si vous ne pouvez pas supporter la pression sur une zone sensible, c’est que le rouleau est probablement trop ferme. Dans ce cas, baissez l’intensité d’un cran. « Il n’y a aucune honte à utiliser un rouleau plus souple, différents rouleaux ou matériel de massage en fonction des groupes musculaires. Étant donné que la plupart de ces accessoires reviennent moins cher qu’une seule séance de kiné, on peut se permettre d’en acheter plus d’un ».

5) Vous négligez les extrémités du muscle

« Pour tirer le meilleur parti des massages avec le rouleau de massage, il faut travailler le muscle à proximité de ses insertion », ajoute Johnson. « Ces zones sont plus faciles à atteindre avec un rouleau à picots qu’avec un rouleau lisse ».