Ectomorphe, mésomorphe ou endomorphe : comment déterminer votre type de corps

Votre type de corps n’est pas seulement génétiquement prédéterminé, il détermine également la manière dont vous devez concevoir vos entraînements et votre régime alimentaire pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Votre morphotype détermine la façon dont vous devez vous entraîner et vous alimenter.
Ectomorphe, mésomorphe ou endomorphe ? Découvrez quel type de corps vous êtes et comment vous devez vous entraîner.

Toute personne qui s’intéresse à la forme physique et à la nutrition tombera tôt ou tard sur les termes ectomorphe, mésomorphe et endomorphe. Derrière ces termes se cachent trois types corporels et métaboliques différents, qui devraient fournir des informations sur la manière dont l’entraînement et la nutrition devraient être conçus de manière optimale.
Ectomorphe, mésomorphe ou endomorphe ? Comment déterminer votre type métabolique
Vous reconnaissez-vous sur une de ces photos et savez-vous quel type de corps vous êtes ?

Comment déterminer son morphotype ?

Morphotype-ectomorphe-mesomorphe-endomorphe

Regardez notre illustration et comparez-la à votre corps : pouvez-vous vous identifier clairement à l’une des trois catégories ? Ou préférez-vous vous voir entre deux types de corps ? Peu importe si vous ne rentrez pas exactement dans une catégorie, nous sommes tous différents. Il suffit de voir quel type de corps vous correspond le mieux.

1. Ectomorphe

Ectomorphe

Vous êtes très mince, avez un faible pourcentage de graisse corporelle et pouvez manger ce que vous voulez sans prendre de poids ? Vous avez alors un physique ectomorphe. Pour développer les muscles, il faut augmenter la musculation et réduire les séances de cardio.

Voici à nouveau les caractéristiques du type ectomorphe :

  • Petits os et articulations
  • Épaules et hanches étroites
  • Des membres longs et minces
  • Très peu de graisse corporelle
  • Un métabolisme rapide
  • Problèmes de prise de poids

Quel entrainement pour un morphotype ectomorphe ?

Votre entraînement doit être axé sur la construction de muscles. En clair, cela signifie un entraînement de force avec des poids lourds et des pauses longues (au moins 2 minutes), idéalement trois à quatre fois par semaine. Veillez à maintenir un rythme cardiaque bas et à vous concentrer sur les grands groupes de muscles. 5 à 10 répétitions en 6 à 8 séries par exercice sont suffisantes – si cela ne suffit pas, augmentez le poids.

Prévoyez des jours de repos pour donner à votre corps le temps de récupérer – c’est à ce moment-là que vos muscles commencent à se développer.

Vous devez réduire considérablement l’entraînement cardio, car il a tendance à entraver la croissance musculaire. Si vous ne pouvez pas vous en passer, limitez-vous à une ou deux fois par semaine et essayez LIIT ou LISS au lieu de HIIT.

Quelle alimentation pour un morphotype ectomorphe ?

Augmentez votre apport calorique de manière à avoir un surplus, c’est la seule façon pour votre corps de construire et de maintenir une masse à long terme grâce à votre métabolisme élevé. Les glucides et les protéines, surtout après l’entraînement, sont importants, cependant, vous devez vous concentrer sur des aliments de haute qualité et ne pas vous tourner vers la malbouffe.

2 – Mésomorphe

Mésomorphe

Le juste milieu : Les types de corps mésomorphes se caractérisent par des hanches étroites, des épaules légèrement plus larges, des jambes fortes et une faible masse graisseuse – ils disposent des conditions idéales pour développer les muscles et réussir leur musculation.

Voici à nouveau les caractéristiques du type de corps mésomorphe :

  • Physique athlétique
  • Une croissance musculaire rapide
  • Muscles définis
  • Faible pourcentage de graisse corporelle

Quel entrainement et alimentation pour un morphotype mésomorphe ?

Une combinaison de cardio et de musculation est parfaite pour vous. Vous pouvez maintenir un faible pourcentage de graisse corporelle tout en développant vos muscles. Ajoutez de la variété à vos séances d’entraînement en vous entraînant avec des poids lourds et en faisant moins de répétitions et en vous entraînant avec votre propre poids ou avec des poids modérés et en faisant plusieurs répétitions.

L’entraînement cardio doit être inscrit au programme d’entraînement deux à trois fois par semaine. Essayez l’ergomètre d’aviron ou le HIIT classique.

Quel alimentation pour un morphotype mésomorphe ?

Même si votre pourcentage de graisse corporelle est faible, vous devez surveiller votre apport calorique et suivre vos macros si nécessaire. Vous pouvez découvrir comment faire ici. Chaque organisme est différent : observez comment votre métabolisme réagit à certains aliments et concentrez-vous sur les aliments de qualité. Peut-être que le jeûne intermittent est quelque chose pour vous, il soulage le corps et est pratiqué par de nombreux athlètes de force. Ou encore les sources de protéines végétales ?

3. Endomorphe

Endomorphe

Cette lyte métabolique stocke rapidement la graisse et a une forme corporelle souple. Les muscles ne sont pas définis, mais peuvent être très forts, surtout dans les jambes. Ce sont les caractéristiques du type de corps endomorphe :

  • Pourcentage élevé de graisse corporelle
  • Des muscles mal définis
  • Un métabolisme lent
  • Problèmes de perte de poids

Quel entrainement pour un morphotype endomorphe ?

Le cardio est la clé, trois à quatre fois par semaine ! Pour relancer le métabolisme et perdre de la graisse corporelle, des séances de cardio régulières sont tout simplement indispensables. Il convient de compléter ces mesures par un entraînement musculaire. Cela vous aidera à augmenter votre taux métabolique basal et à brûler plus d’énergie même au repos. Cependant, vous devriez vous abstenir de vous entraîner avec des poids lourds et vous concentrer plutôt sur des répétitions plus importantes avec des haltères légeres et modérées.

Veillez à entraîner tout votre corps et à inclure des groupes de muscles apparemment sans importance.

Quelle alimentation pour un morphotype endomorphe ?

De tous les types de corps, c’est malheureusement celui qui doit faire le plus attention à ce qu’il mange et en quelle quantité. Pour perdre du poids, il faut aussi accumuler un déficit calorique. Voici à nouveau le lien vers la formule qui calcule vos besoins caloriques personnels. Il est important de consommer suffisamment de protéines – mais aussi quelques glucides – après votre entraînement pour favoriser la croissance de vos muscles. Vous devez réduire la quantité de graisse que vous mangez, mais ne la supprimez pas complètement. Choisissez plutôt des sources de graisse de haute qualité qui permettent à votre corps de fonctionner, qui régulent votre équilibre hormonal et qui peuvent même vous aider à brûler la graisse. La règle ici est : la qualité plutôt que la quantité !

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici