©iStock

Remplissez toute l’année vos plats de ces aliments et vos verres de ces boissons

Les haltérophiles prônent les bénéfices d’un régime alimentaire sain depuis des années et aujourd’hui, une grande partie de la population américaine suit leurs conseils. Selon Liz Moskow, directrice culinaire de Sterling-Rice Group qui a écrit cette liste de tendances, de plus en plus de consommateurs réclament de la transparence et veulent savoir précisément ce qu’ils mangent, que ce soit pour se muscler, pour nourrir leur cerveau ou simplement pour vivre plus longtemps en bonne santé.

LA BOUCHERIE

Une nouvelle sorte de boucherie satisfait à la fois les végétariens et les carnivores. Des versions du poulet, du jambon, des boulettes de viande, des steaks et de la charcuterie à base de plantes permettent aux végétariens d’étendre leurs options. Du maïs, des pois chiches, des pois, des légumineuses et des champignons sont utilisés pour inciter les carnivores à opter pour le mouvement qui consiste à ne pas manger de viande le lundi. « Cela satisfera votre forte envie de viande sans pour autant en manger », déclare Moskow.

RETOUR AUX ECORCES

Des aliments qui faisaient partie des déchets sont aujourd’hui réclamés par les consommateurs. C’est le cas par exemple des pickles d’écorces de melon, des tiges de chou-fleur et des chips et des burgers à base de pulpe de fruits que l’on jetait. Selon Moskow, ces « déchets » sont souvent plus nutritifs car la plupart des nutriments se situent dans les tiges et dans l’écorce.

OPTEZ POUR LA CHEVRE

Saviez-vous que la viande de chèvre contient une grande quantité de collagène interstitiel, alias ce truc dont les adeptes de bouillons d’os raffolent ? Le collagène peut aider les muscles à se réparer et à réduire l’inflammation musculaire. Comparée au poulet, la chèvre contient moins de matière grasse et de calories et plus de saveurs. Plus la chèvre est jeune et plus elle est goûteuse. Vous pouvez également boire du lait de chèvre et manger du fromage de chèvre pour plus de protéines et de vitamine D.

LES NOUILLES

Très bonnes avant les entraînements ou au dîner, les nouilles étirées à la main sont savoureuses et jolies. Les consommateurs ingèrent des glucides tout en regardant un chef pétrir, étirer et travailler la pâte pour former des pâtes à ajouter à leur soupe.

LES GÂTEAUX

Une étude menée à l’université de Syracuse a démontré que manger du chocolat pouvait améliorer les capacités cognitives. Une autre étude menée cette fois à l’université de Tel Aviv a démontré que manger un dessert après le petit-déjeuner pouvait vous aider dans vos efforts pour perdre du poids. Moskow affirme que manger un gâteau après le petit-déjeuner n’est pas néfaste tant que A) vous avez déjà ingéré assez de protéines et que B) le gâteau est fait de farine d’amande qui a un index glycémique faible et qui contient moins de sucre et de glucides que la farine blanche.

LES SARDINES

Les consommateurs continuent à chercher des en-cas riches en protéines. Un récent intérêt pour la cuisine basque et l’ascension du Portugal comme nouvelle destination culinaire et mondiale porte les sardines au premier plan. Riches en oméga 3, en protéines et en saveur umami, les sardines servies simplement sur une tranche de pain grillée avec du citron, de l’ail et de l’aïoli constituent un en-cas simple.

Traduit par Melanie Geffroy