Les scientifiques de Harvard ont peut-être découvert comment stimuler les métabolismes lents et ainsi faire reculer les problèmes de surpoids et d’obésité.

Ils ont constaté que l’activation des « RIP-Cre neurons » chez des souris obèses permettait d’en améliorer la dépense énergétique dans le tissu adipeux brun, celui qui brûle les lipides pour générer de la chaleur. Des études complémentaires doivent être menées pour savoir comment ces neurones communiquent avec le cerveau chez l’homme pour réguler le poids.

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant