La cravate au premier rendez-vous ? Le costume lors de la première rencontre avec belle-maman ? Des erreurs de style fréquentes que nous commettons tous. Alexandre Roth, fondateur de lifestyle conseil, vous aide à rectifier le tir.

POUR ALLER TRAVAILLER ?
Ceux dont le costume est obligatoire font souvent la même erreur, celle d’opter pour du noir. Or le noir est réservé aux cérémonies et au deuil. Osez les couleurs ! Très peu d’hommes prennent ce risque, et c’est bien dommage. D’autant que plus on porte de la couleur, plus on se rend compte que c’est très simple à marier, plutôt que du noir qui va seulement avec du gris et du blanc. Les valeurs sûres pour commencer sont le gris, le marron et tous les dérivés : beige, gris anthracite, bleu marine… Pour les chemises, restez sur du basique
avec du blanc, du bleu ou du gris, mais pensez qu’elles doivent toujours être plus claires que la veste. C’est ce que j’appelle la méthode des couleurs par touches progressives. Du plus clair au plus foncé, ça rend toujours mieux à l’œil.
On optera ensuite pour des chaussures de ville marron, qui s’accordent parfaitement avec des chaussettes rouges. La mode aujourd’hui est d’ailleurs aux chaussettes de couleurs. Certains vont même jusqu’à faire un ourlet, mais je trouve ça un peu trop démonstratif. Enfin, pensez à marier différents types de motifs, ce que peu d’hommes osent là encore. Il faut casser les codes : une chemise à carreaux, une cravate rayée… c’est ce qui marche le plus. Plus les contrastes sont forts, plus c’est harmonieux.
Quant aux hommes libres de porter ce qu’ils veulent pour aller travailler, sachez rester élégants. On évite les baskets de sport et on opte pour une belle paire de sneakers. Le jean, de préférence brut et toujours avec une coupe droite. Pas slim mais fitté. C’est resserré au niveau des chevilles et c’est plus élégant. Pour le haut, une chemise et un cardigan ou une chemise et un pull en mail. C’est élégant et viril. Une tenue qui reste simple et plus appropriée pour le monde du travail.

POUR FAIRE DU SPORT ?
Dans les salles de fitness, je vois encore trop souvent des hommes porter des T-shirts moulants. C’est bien de mettre sa musculature en avant, mais il ne faut pas que ça soit trop démonstratif. De plus, ce n’est pas agréable pour faire du sport. Mieux vaut donc un T-shirt cintré que serré. J’ai également rarement vu le short de sport bien porté. Un jogging un peu fitté vers le bas fera toujours meilleure impression. Pour les couleurs, on évite
le fluo avec des logos partout et on reste sur du basique. Enfin, pensez à laisser votre montre aux vestiaires ! Cela peut paraître logique, pourtant certains l’oublient. J’en vois même courir avec des montres de luxe…

POUR ALLER AU STADE ?
La tenue du travail (pour ceux qui n’y vont pas en costume), avec une paire de baskets et l’écharpe du club. C’est parfait !

POUR UNE SOIRÉE ENTRE POTES ?
Même pour ça, il y a toujours le minimum syndical. On peut néanmoins remplacer ses chaussures de ville par une paire de sneakers et laisser la chemise pour un simple T-shirt. Mais attention, on reste élégant : pas de col rond ni de V trop profond. C’est la faute de goût assurée. L’été, au bord de la mer, on opte pour une paire d’espadrilles ou de bateaux, un pantalon chino un peu relevé, un polo, une paire de solaires et une montre. Pour une soirée en ville ou en boîte de nuit, oubliez le polo d’été ou le T-shirt, on peut difficilement passer outre la chemise.
Petit conseil quand même : évitez de sortir votre plus belle chemise ou votre dernière paire de chaussures, un verre peut trop facilement finir sa route sur vous. Le secret c’est de prendre une tenue qui fait illusion. Enfin, je ne suis pas fan de la mode des cravates fines. On laisse la cravate au bureau.

POUR UN DÎNER EN AMOUREUX ?
Les hommes ont souvent tendance à vouloir trop en faire. Ne vous rendez jamais en costume-cravate pour un premier rendez- vous. Il s’agit en fait d’un mixte entre la tenue élégante du travail et la soirée entre amis. Un trench-coat ou un manteau d’hiver avec une belle chemise sans forcément la veste mais plutôt un cardigan, avec un beau jean brut. Pour les chaussures, du cuir c’est toujours mieux. Oubliez la cravate et pensez à déboutonner les deux premiers boutons de votre chemise. Je ne suis pas pour les accessoires pour hommes. Une belle montre, ça marche toujours.

POUR LA PRÉSENTATION À LA BELLE-FAMILLE ?
Ici, l’idée est simple : passer pour le gendre idéal. Il s’agit donc de bien s’habiller pour donner l’image que chaque belle-mère se fait de son gendre. C’est aussi une question de respect, de soi et des autres. Pas de costume, mais pas de baskets non plus. Un jean, une chemise et des chaussures marron, ça me semble l’idéal. Si la soirée se passe au restaurant, on peut rajouter un blazer pour être un peu plus élégant. Mais là encore, il ne faut pas en faire trop. Comme souvent, c’est dans le dosage.

COMMENT DÉFINISSEZ-VOUS L’ÉLÉGANCE À LA FRANÇAISE ?
Je parle souvent de l’élégance nonchalante à la française. Chic et décontractée. D’abord dans les matières : pas de satiné ni de brillant, on laisse les Italiens avec ça. Tout se joue aussi dans les détails, une coupe ajustée, les boutons d’une chemise…
Pour moi, voilà ce que serait la garde-robe idéale d’un homme : un pantalon chino, un jean brut bleu, un jean brut gris, un cardigan, un pull, une chemise blanche, deux chemises décontractées, un blazer, un trench-coat (court pour les hommes de moins de 1,70 mètre), une paire de sneakers élégantes et de préférence blanches, une paire de chaussures vernies marron, une paire de bateaux, une paire d’espadrilles, un parapluie (on l’oublie souvent !), une paire de gants en cuir (gris ou marron). Je ne veux pas voir de noir ! Le bleu marine est plus fort que le noir.

——————
Et n’oubliez pas :
– Sexe ou pas ?
– Ne vous laissez plus dominer par la peur
– Soignez vos cheveux