Des recherches suggèrent que les cafards pourraient finalement avoir une valeur rédemptrice.

Lorsqu’on entend le mot « super-aliment », on a généralement tendance à penser au saumon, au chou frisé, aux œufs, etc. Eh bien nous pouvons maintenant ajouter un nouvel aliment à cette liste : le lait de cafard. Selon CNN, de nouvelles recherches suggèrent que le lait de cet insecte pourrait devenir un complément pour la consommation humaine.

Avant que vous ne paniquiez (comme nous au premier abord), laissez-nous vous expliquer. Le diploptera punctata (une espèce de cafard) produit du lait pour nourrir ses petits et ce lait cristallisé est bourré de protéines, de matière grasse et de sucre.

En fait, ces cristaux contiennent trois fois la quantité d’énergie présente dans le lait de bufflonne qui contient lui-même une quantité d’énergie quatre fois plus élevée que celle présente dans le lait de vache. Pas mal, non ?

Il est cependant important de noter que ce lait n’est pas vraiment du lait, du moins pas dans le sens où nous l’entendons. « Tout liquide issu d’un cafard n’est pas du vrai lait », a déclaré Becky Facer qui travaille au Fernbank Museum of Natural History d’Atlanta.

Leonard Chavas, l’un des scientifiques qui a mené ces recherches, a déclaré à CNN que l’intérêt principal derrière ces recherches sur le lait de cafard était de savoir « de quoi il était vraiment composé ». Son équipe et lui ont fait des tests sur cette espèce d’insecte ainsi que des séquençages de génome et ont découvert que le « lait » est un aliment complet.

« Il est composé de ce dont nous avons besoin : de protéines, d’acides aminés essentiels, de lipides et de sucres », a déclaré Chavas.

Le « lait de cafard » est extrait du tube digestif de l’embryon. Ce n’est donc probablement pas la meilleure méthode pour nourrir des humains. Chavas et son équipe espèrent inverser la bio-ingénierie du lait pour en produire une grande quantité. En attendant, si vous vous demandez quel goût peut bien avoir le lait de cafard, Chavas affirme qu’il « n’a pas de goût particulier ». Néanmoins, on ne vous recommande pas de trouver des cafards pour y goûter par vous-même.