On ne peut pas mettre un costume tous les jours. Ni s’habiller en tenue de jogger 24 heures sur 24. Pour se sentir à l’aise, rien ne vaut le style sportwear !

RIEN NE REMPLACE UN BON (ET BEAU) COUPE-VENT À CAPUCHE POUR SURFER ENTRE LES AVERSES. À porter version sport sur sweats, hoodies, mais aussi sur une chemise et avec un pantalon de ville. Men’s Health vous propose la version sport, sneakers aux pieds, avec pour les nostalgiques comme pour les férus d’anecdotes la petite histoire du premier coupe-vent : le K-Way. Et on vous parle aussi du retour de la Superstar d’Adidas, en version classique (noire ou blanche) et en version éphémère inspirée de la Big Apple, de ses quartiers (Manhattan, Bronx…) et de ses gratte-ciel. Et après avoir porté des sneakers blanches en 2014, hiver comme été, place aux sneakers total black en 2015. Parce que le sport est toujours plus présent dans votre dressing…

1/ Le coupe-vent

À DÉGAINER AU MOINDRE NUAGE SOMBRE, le coupe-vent à capuche est une pièce indispensable dans le dressing de l’homme sportif et urbain. En voici quelques-uns, monochromes ou imprimés.Capture d’écran 2015-07-06 à 16.55.10

2/ Le Jogging

UN JOGGING, OUI, MAIS FITTÉ – LE MUST : EN TOILE DENIM. On est loin du vieux jogging rabougri et informe pour aller chercher le pain le dimanche matin…

Capture d’écran 2015-07-06 à 16.57.33

 

3/ Les sneakers

RÉÉDITIONS DE MODÈLES RUNNING OU « RÉTRORUNNING », collections capsules avec des marques hype, signatures de grands designers… les sneakers ont des courbes futuristes, des matériaux innovants et des coloris monochromes en 2015.

Capture d’écran 2015-07-06 à 17.01.06

 

LA PETITE HISTOIRE…

Chaque année, plus de 1000 nouveaux mots débarquent dans les dictionnaires dans le monde. Parmi eux, seuls quelques-uns sont des marques, celles de renommée mondiale. Certaines ont une influence sur les coutumes et les « traditions de la société, au point de devenir des mots d’usage courant. En 1965, le premier K-Way voit le jour grâce à son inventeur, Léon-ClaudeDuhamel. C’est à la terrasse d’un café parisien, sous un ciel incertain, que l’idée lui est venue, en regardant passer deux gamins portant des vêtements en nylon rouge. Jeunes, légers, colorés : cette image a persisté dans son esprit. Parapluies encombrants, lourds manteaux et chapeaux ne représentaient plus la jeune génération. Inspiré, il se mit au travail et produisit une veste simple faite de nylon coloré, unisexe, imperméable, « avec une caractéristique unique. À l’époque, il y avait une poche devant. En la manipulant, il l’a rentré dedans. De là, est venue l’idée de la pochette intégrée. Une solution contenue dans la poche en cas de pluie. Le premier nom était créé : En-K, pour « en cas… » de pluie. La marque prendra l’année suivante le nom K-Way.

Capture d’écran 2015-07-06 à 17.02.54

PAR VALO BINJACAR