Entrainement avec haltères
©iStock

Voici comment vos hormones sexuelles influencent vos goûts musicaux

Le mec qui écoute à fond le morceau « Unfuck The World » des Prophets of Rage pendant un entraînement, vivra sans doute un moment plus intense.

C’est tout simplement une question de testostérone selon une nouvelle recherche publiée dans Personality and Individual Differences.

Dans cette étude, 37 hommes et 39 femmes ont été soumis à divers types de musiques, puis on leur a demandé de les noter sur une échelle de 1 à 19, en fonction du plaisir ressenti. Les chercheurs ont également testé les taux de testostérone salivaire pour analyser le lien entre l’hormone et la préférence musicale.

Il s’avère que les niveaux de testostérone peuvent influer sur vos préférences : ceux qui en possèdent davantage ont souvent une tendance à aimer la musique que certains pourraient considérer comme « agressive », affirment les chercheurs. Ils s’orientent fortement vers des genres musicaux que les chercheurs qualifient de « non sophistiqués ».

Cela ne signifie pas nécessairement que tous les hommes avec des niveaux de testostérone bas affluent pour voir un concert de jazz, mais ces données suggèrent que les hormones ont leur importance.

En ce qui concerne les hommes avec des niveaux de testostérone plus bas, cette étude démontre clairement une appréciation pour les airs de jazz classique « plus sophistiqués ». Et il n’ y a rien de mal à ça.

Ian Cohen