nadal
©Men's Journal

Rafael Nadal est devenu au cours de sa carrière une légende du tennis mondial. Meilleur joueur de l’histoire sur terre battue, l’espagnol nous livre ses secrets de réussite dans un entretien exclusif. 

Interview de Rafael Nadal : les secrets de sa réussite

Comme le bon vin, Rafael Nadal semble devenir meilleur avec l’âge. Avec 17 titres de tournois majeurs (dont le dernier à Roland Garros 2018), l’espagnol est actuellement 2ème joueur mondial derrière Novak Djokovic. Interview d’El Matador, qui nous parle de sa préparation physique, de sa routine nutritionnelle et de sa capacité à gagner un Grand Chelem.

Après toutes ces années de carrière, quel est votre plus grand souvenir de tennis ?

J’ai beaucoup de souvenirs. Surtout sur les balles de match et le retard à cause de la pluie. Mais je dirais mon premier titre à Roland Garros en 2005.

Quel est votre programme d’entraînement hebdomadaire lorsque vous ne participez pas à un tournoi ?

Tout dépend de la période de la saison dont nous parlons. Si nous sommes en pré-saison, je vais souvent à la salle de sport. Pendant la saison, je ne fais pas grand-chose, je préfère jouer au tennis.

Et pendant les semaines de tournoi ?

Je fais pas mal d’exercices aérobics et je joue beaucoup plus au tennis sur le terrain.

On dit souvent que l’étirement est important, quels sont vos pratiques ?

Oui c’est très important. J’ai mon propre physio qui m’étire tous les jours. C’est crucial. Je prends également avant chaque match une douche froide, ce qui permet à mes muscles d’être en forme avant d’entrer dans l’arène.

10 conseils pour progresser au tennis

Est-ce que vous vous entraînez spécifiquement pour différentes surfaces de terrain ?

Oui. Pour Wimbledon, il y a des exercices spéciaux pour la partie inférieure du corps car nous avons tendance à être plus près du sol à cause des coups que nous devons faire et du faible rebond de la balle.

Pourquoi pensez-vous que vos bras reçoivent autant d’attention ?

C’est drôle, si vous regardez beaucoup d’autres joueurs, ils sont probablement plus en forme que moi. La différence est sans doute que je jouais sans manches quand j’étais jeune, et le public est resté sur cette image là. Maintenant que je porte des maillots, je ressemble à tout le monde. Mon bras gauche est aussi beaucoup plus développé que mon bras droit. C’est parce que je suis gaucher, et naturellement je m’entraine beaucoup plus à gauche.

nadal
©Libre de droit – Wikimedia

Quels exercices particuliers faites-vous pour vos bras ?

Rien, croyez-moi. Juste les choses normales que n’importe quel autre joueur de tennis ferait.

Quand vous serrez le poing et votre biceps lors d’un coup gagnant, pensez-vous que cela peut intimider votre adversaire ?

Je ne crois pas, non. Je pense qu’à notre niveau, les gars ne sont pas impressionnés par ces choses-là. C’est plus la course, la vitesse et les coups qui nous intéressent vraiment.

Une grande partie du tennis moderne se joue sur la récupération. Comment faites vous pour enchaîner autant de matchs en aussi peu de temps? 

Les étirements sont très importants et une bonne nutrition aide beaucoup. Il est également important de bien se reposer. Parfois, le temps est trop court et je n’arrive pas à récupérer assez rapidement, mais cela nous arrive à tous.

Craignez-vous que votre style de jeu très physique ne limite votre longévité dans le sport ?

Au cours des dernières années, j’ai essayé d’améliorer mon jeu, de jouer davantage à l’intérieur du court et de limiter le nombre de kilomètres que je parcours. Je pense que j’ai joué des matches beaucoup plus courts en général. C’est important et je pense que j’apprends et que je m’améliore au fil du temps.

Quelle est la sévérité de votre régime alimentaire ? Ne mangez-vous pas certains aliments ?

Cela dépend si je joue le lendemain ou non. Je ne suis pas très prudent en général, mais je le suis en ce moment. J’essaie de ne pas manger de viande ou de choses lourdes. Mais je mange parfois beaucoup de chocolat et d’autres choses comme ça. Il est clair que je brûle aussi beaucoup de calories

Quelle est votre spécialité ?

Pâtes aux crevettes et champignons. Je suis aussi bon pour les gâteaux mais c’est plus ma fiancée, Xisca Perelló, qui les manges (rires).