©iStock

En hiver les journées sont épuisantes. Découvrez les bienfaits d’une bonne sieste afin de recharger vos batteries

Piquer un somme : voilà ce qu’il vous faut. Nous ne sommes pas les seuls à le dire ! Léonard de Vinci, Napoléon, Einstein, Churchill ou Dali étaient, semble-t-il, de fervents défenseurs du roupillon. Le docteur Eric Mullens, auteur de Apprendre à faire la sieste (éd. Josette Lyon), explique que la privation de sommeil est néfaste pour la santé, et qu’elle a notamment des conséquences sur la pression artérielle. Mais l’envie de dormir est de toute façon présente chez tout le monde entre 13 heures et 15 heures, même si vous avez passé une nuit correcte. Troquez le régime caféine/somnifères contre une courte sieste de 10 à 20 minutes. Elle vous permettra de récupérer vigilance et capacités de concentration jusqu’au soir.

Comment ?

Installez-vous dans un coin tranquille, relaxez-vous et détendez vos muscles. Inutile de se forcer à dormir, vous pouvez seulement vous relaxer. Si vous avez peur de ne pas vous réveiller, programmez une sonnerie. Si le réveil est difficile c’est que vous étiez plongé dans une phase de sommeil lent profond. Quelques mouvements de gymnastique favorisent alors le retour à la vigilance. Ce type de sieste est idéal pour les travailleurs stressés aux longues journées. Vous attaquerez l’après-midi plus détendu et plus disponible. Les travailleurs de nuit, ou ceux qui doivent se lever avant 5 heures du matin, ont, eux, besoin d’une sieste plus longue.