Oubliez le Red Bull et les autres boissons énergisantes !
Nous vous apportons les conseils les plus avisés pour refaire le plein de vitalité quand votre énergie est en berne.

VOUS RENTREZ DU BOULOT ET VOUS VOUS ÉCROULEZ COMME UNE LOQUE SUR LE CANAPÉ !
Depuis longtemps, vous n’aspirez qu’à une chose : en finir avec cette fatigue chronique, retrouver tout votre tonus et afficher une forme d’enfer du matin au soir.
Si seulement vous pouviez réaliser ce vœu d’un coup de baguette magique !
Malheureusement, nul n’échappe aux effets de l’hiver, saison durant laquelle on a tendance à somnoler en raison de la baisse de luminosité et des journées qui raccourcissent. Comme le soleil se couche de plus en plus tôt, notre taux de mélatonine (l’hormone du sommeil) commence à grimper également plus tôt. Résultat, on peut se sentir vaseux bien avant l’heure du coucher. Si on ajoute à cela le stress quotidien du travail, une mauvaise alimentation, un manque chronique de sommeil et de longues heures passées devant un écran d’ordinateur, on peut se demander comment on réussit à ne pas piquer du nez au bureau avant la fin de la matinée !
Si vous éprouvez cette torpeur, voici de quoi vous réjouir : un ensemble de stratégies simples aux effets avérés qui vous assureront du tonus tout au long de la journée. Essayez simplement de ne pas vous assoupir avant d’avoir lu notre tableau jusqu’au bout, et vous trouverez la solution optimale pour enfin venir à bout de ces coups de barre à répétition.

BAISSE D’ÉNERGIE 1
Vous pourriez payer le prix d’un abus d’alcool ou souffrir de ce qu’on appelle « l’inertie hypnique ». Particulièrement prononcés si l’on a été réveillé au cours d’une phase de sommeil profond, cet engourdissement et cette désorientation au lever peuvent s’avérer aussi handicapants qu’un état d’ébriété, selon les conclusions d’une étude du Journal of the American Medical Association. En effet, après le sommeil, le cerveau à peine éveillé a besoin de temps pour
se remettre à fonctionner à plein régime : 30 à 45 minutes vous seront probablement nécessaires pour commencer à émerger.
LE REMÈDE Un verre d’eau froide
Boire de l’eau glacée et s’en asperger le visage peut accélérer la transition entre l’état de zombie et celui d’éveil actif. Le froid déclenche la production d’adrénaline, hormone aux effets stimulants. Le cœur se contracte alors avec plus de force, favorisant ainsi une plus grande irrigation du cerveau. Autre avantage de l’eau : elle revigore les cellules asséchées par la déshydratation qui résulte de plusieurs heures de sommeil et est une cause avérée de fatigue.

BAISSE D’ÉNERGIE 2
Le corps réagit au stress professionnel et relationnel comme il le ferait à l’attaque d’un grizzly : il amplifie la sécrétion de cortisol, hormone de fuite ou de combat. Dans un premier temps, le niveau d’énergie s’élève, mais le corps ne peut pas produire du cortisol indéfiniment. Résultat, le taux de cortisol s’effondre, et nous aussi alors qu’on commençait à maîtriser la situation.
LE REMÈDE Boire du thé vert
Laissez tomber les doubles expressos : la mégadose de caféine ne fera que vous rendre nerveux et agité. En revanche, le thé vert renferme juste assez de caféine pour stimuler la production d’adrénocorticotropine, hormone qui déclenche la libération de cortisol. Il contient aussi de l’EGCG : ce flavonoïde favorise la concentration et la sérénité, indiquent des scientifiques australiens. Pour afficher un calme imperturbable, avalez votre thé vert environ une heure et demie avant le moment de passer à l’action, car cette boisson agit moins vite que le café.

BAISSE D’ÉNERGIE 3
Si vous avez l’impression que vos paupières pèsent une tonne, c’est parce que le corps n’est pas une machine. C’est un organisme qui se reconstruit en permanence. Cette régénération, notamment celle des cellules du cœur et du cerveau, intervient en grande partie au cours du sommeil : quand on accumule des nuits trop courtes, le corps va réclamer le remboursement de la dette de sommeil avec une insistance croissante. Si l’on ajoute l’effet soporifique des feuilles de calcul qu’on fixe pendant des heures, le besoin d’un petit somme devient urgent.
LE REMÈDE Une petite sieste
S’il vous est impossible de piquer un roupillon dans votre voiture, allez voir un collègue de bureau. Dans une étude réalisée pour la NASA, les participants privés de sommeil étaient plus alertes après une pause bavardage
de sept minutes. Le simple fait de se lever de son siège aide aussi : dans une étude récente, les sujets fatigués ont obtenu de meilleurs résultats à un test de vigilance quand ils étaient debout plutôt qu’assis.

Demain nous verrons trois autres types de baisse d’énergie et comment y remédier !

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant