©iStock

Nos experts répondent à vos questions les plus osées, sans tabous

« J’adore le câlin du matin mais elle me dit toujours qu’elle n’est pas assez réveillée pour se sentir sexy. En plus, elle est déjà en train de planifier sa journée. Comment faire en sorte qu’elle soit moins réfractaire ? » Samuel, Saint-Mande

  • Vous avez les cartes en main. Le sexe est une histoire de réciprocité, alors trouvez ce qu’elle aime, elle sera plus encline à vous faire plaisir si vous savez la satisfaire. Y a-t-il quelque chose de non sexuel qu’elle aimerait que vous fassiez ? Faites-le. Levez-vous un peu plus tôt et préparez-lui le petit déjeuner, ou même son déjeuner pour le midi. L’avancer dans sa liste de tâches du matin ne peut que l’aider à être plus détendue. Et rappelez-lui combien elle est belle, même au réveil, ça l’aidera à se sentir plus désirée.

    Moushumi Ghose, psychothérapeute / sexologue

  • Les hommes sont généralement plus excités au réveil car le taux de testostérone est plus haut, d’où la «gaule» du matin. Mais il n’est pas toujours évident pour les couples d’être raccord sur ce point-là. Il vous faudra sans doute accepter qu’elle ne sera jamais aussi motivée que vous au réveil. Elle est tout simplement câblée différemment.

    Dr Aaron, psychothérapeute / sexologue

« L’aider dans ses tâches matinales peut la rendre plus « open » pour un câlin »

  • Si elle n’aime pas le sexe avant de s’être brossé les dents, alors évitez de l’embrasser. Si elle ne se sent pas séduisante, faites-lui des bisous dans le cou, derrière l’oreille, caressez-lui le dos… ce genre de choses peut réveiller son excitation. Vous pouvez aussi lui suggérer de faire l’amour vite fait (mais bien fait) deux fois par semaine le matin. Ôtez-lui toute pression en matière d’orgasme, que les choses soient claires, pendant ces petites séances, chacun est libre de faire ce qu’il peut pour jouir rapidement, ou pas. Et couchez-vous tôt : si elle est fatiguée, ne vous attendez pas à ce qu’elle vous saute dessus au crépuscule.

    Dr Nelson, psychothérapeute / sexologue

  • En partant du principe qu’elle est éveillée et consentante (ce qui, il me semble important de le rappeler, est la base de toute relation sexuelle valable), mais qu’elle n’est juste pas d’humeur, essayez de l’exciter avec les préliminaires qu’elle aime. Susurrez-lui les mots qu’elle aime à l’oreille, caressez-la avec douceur, mettez-la dans une position confortable… Si ça ne fonctionne pas, réglez votre horloge sur ses heures d’excitation pour vous réveiller au bon moment!

    Jena Friedman, écrivain / humoriste

« Quelle est la meilleure position pour la pénétration ? » Damien, Perpignan

  • Si vous avez un petit pénis, préférez la levrette (avec les fesses bien relevées pour elle), ça vous donnera un accès plus direct au vagin. Si vous êtes un peu plus membré, préférez la position de la cuillère (emboîtés, allongés l’un contre l’autre dans la même direction), l’angle moins direct devrait être plus confortable pour elle. Mais sachez que, pour elle, la profondeur importe peu. La plupart des terminaisons nerveuses se trouvent dans le premier tiers du vagin, concentrez-vous là-dessus.

    Moushumi Ghose

« Quand je parle à une femme dans un bar, comment savoir si je peux aller plus loin ou pas?Et si oui, comment m’y prendre ? » Jean, Lyon

  • La meilleure façon de savoir si l’autre est attirée par vous, c’est d’évaluer la proximité. J’apprends ça à mes clients : la stratégie « bras, avant-bras, épaule ». Quand vous êtes à un bras de distance, la relation reste très superficielle. Si l’intérêt croît, vous vous rapprocherez naturellement, à près d’une largeur d’avant-bras. Et si l’intimité s’installe, vous vous retrouverez bientôt épaule contre épaule. Une autre façon de jauger son intérêt pour vous : adoptez différentes techniques, complimentez-la par exemple sur sa personnalité, draguez-la de manière légère, tentez un contact physique en lui touchant le coude pour souligner des traits importants de votre discussion. Si en retour vous n’avez aucune réponse, c’est que l’attirance n’est pas réciproque. Si en revanche le mimétisme s’installe, alors vous êtes sur la bonne voie.

    Franck Labrunie