Comment se calmer avant une présentation importante?

N’essayez pas d’être parfait.
Selon une étude récente de l’université du Wyoming portant sur ce sujet, les orateurs étaient 30 % moins nerveux lorsqu’on leur demandait de faire des erreurs au cours de leur présentation que lorsqu’ils visaient la perfection.
Pourquoi ? Avant une présentation orale, vous imaginez tous les pires scénarios :
Et si j’oubliais des mots ? Et si je bégayais ? « Même s’ils faisaient quelque chose de gênant, l’audience ne le remarquait pas ou alors n’y prêtait pas attention », explique Elizabeth Nelson, le chercheur à l’origine de l’étude.
Vous pouvez également vous débarrasser de votre trac en prenant des bêtabloquants. Demandez l’avis de votre médecin : les bêtabloquants sont parfois prescrits dans un but autre que leur but premier, afin d’enrayer les manifestations physiques d’anxiété (accélération du pouls, mains moites, genoux remblants).
Si votre corps ne réagit pas, votre esprit non plus, affirme le Dr Lorenzo Norris, professeur adjoint de psychiatrie à l’université George-Washington. À long terme, cependant, vous auriez plutôt intérêt à vous entraîner.
Faire de bonnes présentations orales est un talent qui s’acquiert ; plus vous en ferez, mieux vous vous en sortirez. Le Dr Norris conseille aux phobiques de l’oral de se guérir de leur peur en parlant davantage lors de situations autant informelles (en portant un toast, en racontant des plaisanteries) que formelles (en posant des questions à une réunion, en parlant en personne à votre patron plutôt que par email).