Vous avez sûrement déjà entendu que la cigarette électronique pouvait vous aider à arrêter de fumer. Mais si elle était dangereuse ?

La cigarette électronique est mise en avant comme un outil capable de briser les addictions au tabac. Cependant, elle pourrait très bien conduire à une nouvelle addiction : les mouchoirs. En effet, une étude du National Jewish Health à Denver suggère que vapoter peut diminuer votre capacité à lutter contre le rhume.

Les chercheurs ont exposé des cellules du système respiratoire au fluide des cigarettes électroniques. Ensuite, ils ont injecté à ces mêmes cellules le rhinovirus-16, une souche du rhume le plus fréquent.

En 6 heures, les cellules exposées au liquide des cigarettes électroniques ont montré plus de rhinovirus, ont produit plus de protéines inflammatoires et moins de SPLUNC1 – une protéine anti-inflammatoire –, que les cellules non-exposées au liquide.

« La diminution de ces protéines peut être l’un des mécanismes expliquant comment la vapeur des cigarettes électroniques augmente les risques d’infections virales », affirme le Docteur Hong Wei Chu, auteur de l’étude.

Pire encore, l’étude montre également que les cellules exposées peuvent également perdre leurs défenses face à d’autres virus tels que la grippe.

Cependant, il reste encore difficile de savoir quel composant de la vapeur des cigarettes électroniques est à l’origine de ces résultats. Le Docteur Chu précise simplement que même des produits sans nicotine ont donné des résultats similaires.

A retenir donc : Evitez les cigarettes électroniques, surtout si vous êtes asthmatique ou avez des problèmes respiratoires, si vous êtes sujet au rhume ou à la grippe. Pour le Dr Chu, les patchs restent une solution plus fiable et moins dangereuse pour palier au manque de nicotine.

Retrouvez nos derniers articles santé :