©iStock

Vos activités quotidiennes et votre régime alimentaire impactent la vitesse à laquelle vous vous endormez et la qualité de votre sommeil. Voici ce que vous devez savoir

Même si vous êtes allongé sur le canapé, votre corps brûle constamment des calories pour faire en sorte que votre système nerveux fonctionne, pour pomper du sang, pour vous faire respirer, pour digérer et pour toutes les autres activités qui vous permettent de vivre. Vous avez probablement entendu dire que plus vous avez de masse musculaire et plus votre corps brûle de calories au repos. Mais saviez-vous que vous pouvez également brûler des calories et de la graisse en dormant ? Suivez toutes ou certaines de ces suggestions proposées par des experts en nutrition et en santé pour maximiser votre brûlage de graisse en dormant.

BUVEZ DU THÉ BLANC

Des études ont fait le lien entre l’extrait de thé blanc et le brûlage de graisse. Arrêtez de boire du café et préférez un bol de thé blanc, suggère la diététicienne Molly Morgan.

MANGEZ VOS GLUCIDES PENDANT LA JOURNÉE

Consommez l’essentiel de vos calories, en particulier les glucides, pendant la journée et moins le soir. Vous irez au lit avec moins d’insuline dans le sang et votre corps pourra transformer la graisse en énergie durant votre sommeil.

BUVEZ UNE BOISSON PROTÉINÉE LE SOIR

Faites-vous une boisson protéinée si vous avez faim en soirée. Non seulement les protéines vous aideront à vous créer de la masse musculaire maigre, mais elles aideront également les cellules et les muscles à se réparer.

MANGEZ DES ALIMENTS QUI FAVORISENT LE SOMMEIL

Essayez de manger des aliments riches en tryptophane, un acide aminé que l’on trouve dans la dinde, dans le poulet et dans les œufs. Cette protéine peut aider à favoriser la relaxation et le sommeil. De plus, les protéines poussent le corps à utiliser plus de calories que de glucides pendant la digestion, ce qui améliore encore plus la capacité de votre corps à brûler de la graisse la nuit, ajoute la diététicienne Erin Palinski-Wade.

FAITES DE VOTRE CHAMBRE UN LIEU AUSSI SOMBRE QUE POSSIBLE

Dormir dans l’obscurité la plus totale libère de la mélatonine, une hormone responsable d’une bonne nuit de sommeil. La mélatonine aide également à la production de « graisse brune », essentielle à la transformation des calories.

ATTEIGNEZ VOTRE QUOTA DE H2O

« Hydratez-vous !, conseille Palinski-Wade. Il a été prouvé que boire près de 2 litres d’eau par jour boostait le métabolisme. De plus, l’eau glacée pousse votre corps à utiliser plus de calories pour se réchauffer, ce qui est un autre avantage pour booster votre métabolisme », déclare-t-elle.

AJOUTEZ DES NOIX A VOS PLATS

« Une poignée de noix peut augmenter vos niveaux de mélatonine et vous permettre de mieux dormir », affirme le D. Robert Oexman, directeur de l’institut Sleep to Live. Elles sont également bonnes pour votre cœur.

ÉPICEZ VOS PLATS

Augmentez votre consommation de poivre de Cayenne, de flocons de poivron rouge et de tous types de piments pour favoriser la thermogenèse (brûlage de graisse), conseille Palinski-Wade. « Il a été prouvé que la capsicine que l’on trouve dans ces aliments avait un effet thermogénique et aidait votre corps à brûler plus de calories et de graisse », déclare-t-elle.

ÉVITEZ DE PRENDRE DU POIDS

« La clé pour perdre de la graisse, ce n’est pas seulement de la brûler ou de vous en débarrasser. C’est aussi d’arrêter d’en prendre », affirme Robert Zembroski, docteur en médecine fonctionnelle et nutritionniste. « L’une des façons les plus rapides de vous débarrasser de la graisse corporelle, c’est d’éviter les pics d’insuline la nuit car ils stockent les calories non utilisées et les transforment en graisse. Si vous devez manger pendant la nuit, choisissez un morceau de protéines maigres et une salade ou des légumes verts qui vous éviteront d’avoir des pics d’insuline. Ainsi, vous augmenterez la quantité d’hormones de croissance libérée une fois que vous serez endormi, ce qui poussera les cellules graisseuses à libérer leur graisse pour qu’elle soit utilisée comme énergie », explique D. Zembroski.

Par Linda Stephens / Traduit par Mélanie Geffroy