Mais qu’est-ce qu’elle a encore ? Il suffit de demander…

Les scènes de ménage commencent généralement de la même façon et souvent autour des mêmes sujets. Exemple : ça fait trois heures qu’elle n’a pas ouvert la bouche ni croisé votre regard. Vous commencez à vous douter que quelque chose cloche (il était temps : ça fait deux heures qu’elle attend). Vous demandez : «Y’a quelque chose qui ne va pas ? » Elle marmonne : «Non, non, ça va. » « Sûre ? » vous ajoutez, « oui, oui », elle répond. Et ça dure comme ça de longues minutes, voire des heures, jusqu’à ce qu’elle explose : «Non, ça ne va pas ! Ça me tue que tu ne t’en sois pas rendu compte tout seul : hier soir tu ne m’as même pas présenté à ce type avec qui tu as parlé une demi-heure. Tu as honte de moi, c’est ça ? » Larmes aux yeux, voix qui tremble… c’est le drame. Vous expliquez que vous n’arriviez pas à vous souvenir du prénom de la personne en question et que vous étiez embarrassé à l’idée de la présenter à « Machin ». Si tout se passe bien, vous êtes réconcilié dans le quart d’heure et n’y pensez plus jusqu’à la prochaine fois. Mais le principal problème de votre couple a été exposé : vous ne savez jamais ce qu’elle vous reproche. Pour que vous puissiez passer en mode prévention, voici une liste non exhaustive des huit choses qui agacent le plus les femmes.

Agacement n° 1 : Vous Vous éparpillez

À moins d’être tombé sur une vraie maniaque, le fait d’être un brin bordélique ne vous sera pas toujours reproché. Une femme amoureuse aime bien trouver des traces de votre passage chez elle (oui au tee-shirt avec votre odeur, non aux chaussettes sales), à condition que ce ne soit pas « littéralement » des morceaux de vous. Une paire de cotons-tiges souillés, des poils pubiens sur le savon, ou des rognures d’ongles de pied sur la table de nuit sont autant de traces anti-érotiques qu’il vaut mieux effacer derrière vous. Comme ça si elle bouche votre douche avec ses cheveux, vous pourrez lui demander de nettoyer derrière elle sans risquer la contre-attaque.

Agacement n° 2 : Vous demandez le prix de sa nouvelle coupe/ paire de bottes…
Mais il ne vous vient pas à l’idée de lui faire la liste de vos coups de folie financiers (ce blouson en agneau, cette console à 300 euros…). Sachez qu’à moins de faire compte commun, elle n’est pas intéressée par votre avis sur sa façon de gérer son budget. Et si vous partagez un compte en banque, lui faire la morale alors qu’elle est en pleine euphorie post-shopping ne servirait qu’à la braquer. La réaction de l’homme parfait ressemblerait à ça : « Whoo ! Cette nouvelle coupe/paire de bottes est super sexy. Ce soir, c’est moi qui invite. » Attendez ensuite quelques jours pour lui faire part de vos petits soucis de trésorerie, et trouvez un projet commun pour lequel vous pourriez tous les deux économiser.

Agacement n° 3 : Vous dites « je » et pas « nous »
Au téléphone, votre meilleur ami vous demande ce que vous faites ce soir. Vous répondez : « Je vais au resto, et ensuite je passerai peut-être à la soirée de Machin. » Si elle entend la conversation, et même si vous avez déjà planifié cette soirée tous les deux, elle a vraiment l’impression de ne pas compter. C’est comme un message que votre inconscient lui envoie :« Tu ne fais pas complètement partie de ma vie. » De même, si vous parlez depuis des mois du mariage de votre cousin, ou pire de vos prochaines vacances, et que vous ne lui avez toujours pas proposé de vous accompagner, ne vous étonnez pas de la voir bouder de plus en plus souvent. Si vous voulez d’elle dans votre vie, exprimez-le.

Agacement n° 4 : Vous la traitez comme un pote
Si vous êtes sincèrement amoureux de cette femme, bannissez définitivement les attitudes suivantes : laisser la porte ouverte quand vous allez aux toilettes, enchaîner les rots avec fierté après avoir englouti une canette de coca, vous gratter l’entrejambe devant la télé (même si ça soulage). Évitez aussi les tapes dans le dos et les blagues de caserne avec elle. Elle ne vous dira peut-être rien, mais au fond d’elle, l’impression que vous la prenez pour un pote commencera à grignoter votre aura romantique. Question de goût : vous préférez être perçu comme un sacré bon copain ou un superbe amant ?

Agacement n° 5 : Vous ne faites plus d’efforts
La vue de votre chère et tendre en jogging et chaussettes sur fond de cheveux gras vous déprime ? La réciproque est vraie. Même si vous êtes ensemble depuis longtemps, votre laisser-aller physique et comportemental peut nuire à votre couple… et à votre vie sexuelle. Selon un sondage réalisé par Ipsos Santé pour le docteur Sylvain Mimoun, pour   des femmes, la capacité de leur partenaire à prendre soin de lui-même est un moteur du désir. Tout comme la capacité d’un homme à les surprendre : aphrodisiaque pour   d’entre elles. Vous avez oublié ce qu’étaient des préliminaires, et ne connaissez plus que deux positions « efficaces » ? Recommencez à zéro, vous pourriez tous les deux avoir de bonnes surprises.

Agacement n° 6 : Vous êtes un pornophile décomplexé
Certes vous connaissez plus de noms d’actrices porno des années  à  que de prix Nobel de littérature. Et tous vos potes vous admirent pour ça. Très bien, mais votre compagne, elle, préfèrerait l’oublier. Et surtout, lorsqu’elle surfe sur votre ordinateur commun, elle déteste être assaillie de pop-up du genre « horny MILF» ou « teen slut ». Disons pour faire simple que cela pourrait lui donner une image fausse et dégradante de votre vie sexuelle… et de la sienne du même coup. Alors amusez-vous, mais n’oubliez pas de nettoyer aussi votre historique quand vous avez fini.

Agacement n° 7 : Vous avez la migraine
Croyez-le ou non, quand c’est elle qui a envie de sexe, et vous qui n’avez pas la tête à ça, votre refus peut la mettre dans un état de confusion et d’irritation extrême. Si cela vous arrive, n’oubliez surtout pas de la rassurer sur le fait qu’elle vous excite toujours, et expliquez-lui les raisons de votre coup de mou (fatigue, contrariétés, stress au travail…). Si vous ne dites rien, son désir risque de se transformer en grosse frustration et en insomnie. Et surtout, si elle rentre un peu éméchée d’une soirée entre copine et qu’elle vous saute dessus, gérez bien la situation : dans cet état, selon votre réaction, vous aurez droit, soit à une partie de jambes en l’air débridée, soit à une crise de larme.

Agacement n° 8 : Vous ne lisez pas les modes d’emploi
Non, le meuble Ikea n’est pas « tout pourri », vous l’avez juste monté à l’envers. Non, votre connexion Internet ne « déconne » pas, vous avez oublié de synchroniser les boxes entre elles. Ne niez pas, vous croyez toujours savoir comment ça marche, d’ailleurs les modes d’emploi, c’est pour les nuls et les nanas. Résultat, vous êtes à cran, et celle qui partage votre vie est obligée de vous parler tout doucement, comme à un petit enfant, pour éviter de vous voir exploser. À la longue, c’est pénible. Admettez que vous n’avez pas la science infuse et regardez la notice avant de tout casser, elle ne vous en admirera que plus.

————————–

Les femmes, c’est compliqué, mais pas trop :
A quoi ressemble votre vie sexuelle ?
4 positions sexuelles à essayer
Bien dormir avec une femme