6 erreurs perte de poids
© iStock

Vous poussez lourd, vous mangez clean, mais malgré tout, à chaque fois que vous montez sur la balance, votre poids augmente alors que ce n’est pas votre objectif. Comment est-ce possible ?

6 erreurs qui vous font prendre du poids

Croyez le ou non, ce sont les petits détails – comme la vitesse à laquelle vous mâchez – qui nuisent à vos efforts de perte de poids. Ces petites choses auxquelles vous ne faites pas attention à court terme s’additionnent pour s’accumuler en kilos à long terme.

Voici six des raisons les plus probables pour lesquelles vous pourriez prendre du poids non désiré.

1) Sauter des repas

Nous commencerons par une première erreur qui, comme tout le monde le sait, détruit notre métabolisme: sauter des repas.

Une alimentation irrégulière tout au long de la journée peut contribuer non seulement à l’accumulation de graisse autour du ventre, mais aussi à la résistance à l’insuline et à un risque accru de diabète de type II. Après un repas, l’organisme produit du glucose, qui est transporté du sang vers les cellules musculaires et hépatiques. En cas de résistance à l’insuline, les cellules ne répondent pas à l’insuline, de sorte que plus de sucre s’accumule dans le sang. Plus de sucre dans le sang signifie plus de graisse autour de la taille, le même type de graisse qui contribue au diabète.

2) Manger trop vite

Ralentissez, vous allez trop vite. Peu importe à quel point vous mangez propre, si vous engloutissez votre nourriture à vitesse grand V, vous risquez de prendre des kilos en trop.

Les hormones dans nos intestins envoient un signal à notre cerveau pour nous dire quand nous sommes pleins. La recherche a montré que les personnes qui mangent trop rapidement peuvent avoir moins de ces hormones intestinales qui réduisent l’appétit, ce qui entraîne un gain de poids.

3) Boire trop de protéines

Il y a une raison pour laquelle on nous dit de ne pas consommer plus de deux shakers protéinés par jour. Le corps ne détecte pas les calories liquides de la même façon qu’il détecte les calories des aliments.

Les calories liquides ne vous donnent pas l’impression d’être rassasié et ne suppriment pas la faim. La soif n’est pas régulée par l’estomac et les intestins. La faim, oui.

Quand vous mangez, l’estomac s’étire. Les sensations d’étirement envoient un message au cerveau que l’estomac est à pleine capacité. Mais les boissons ne déclenchent pas ce signal et nous ne nous sentons pas rassasiés comme nous le faisons lorsque nous mangeons.

Le résultat : On n’arrête pas de faire le plein de calories liquides. Comme le nom de cette marque populaire de vitamines, limitez vos boissons protéinées à une par jour.

4) Réduire votre consommation de lipides

N’ayez pas peur des graisses. La baisse de votre consommation de matières grasses augmente en fait votre IMC. L’un des plus grands mythes nutritionnels qui a été perpétré pendant des décennies est que les graisses alimentaires contribuent à l’obésité. Cela ne pourrait pas être plus loin de la vérité.

Si nous diminuons la quantité de gras que nous absorbons, nous finissons souvent par ajouter plus de glucides pour compenser, et nous savons que plus de glucides mène à plus de gras. Mais une consommation accrue de gras monoinsaturés sains, comme les avocats, les noix, les graines et l’huile d’olive, permet en fait de contrôler la prise de poids. En fin de compte, mangez du gras, soyez en forme.

5) Rendre les aliments sains malsains

Nous savons que les bons aliments deviennent de mauvais aliments lorsqu’ils sont mal préparés : poitrines de poulet enrobées de farine blanchie, flétan enveloppé dans une pâte à frire frit, salades enrobées d’huile de soja. Mais même les aliments les plus sains et les plus riches en calories, comme le saumon, les noix ou les avocats, peuvent faire grossir les kilos en cas de consommation excessive. Respectez cette règle ancestrale, « tout avec modération. »

6) Abuser du du sel de mer

Aussi à la mode qu’il soit devenu d’utiliser du sel de mer sur nos aliments, ce n’est pas bon pour la taille. Le sel marin manque d’iode, un composant nécessaire de notre glande thyroïde. La thyroïde est notre thermostat, contrôlant directement notre métabolisme. Perdre l’iode, prendre du poids. Au lieu de cela, abandonnez le sel de mer fantaisiste à prix élevé. Tournez vous plutôt vers le type iodé bon marché.