©iStock

Vous n’avez probablement jamais entendu parler de ces groupes de muscles moins connus. Voici leur description (qui ils sont, ce qu’ils font) et la meilleure façon de les développer

Au fil des ans, vous avez perfectionné votre routine sportive. Vous faites régulièrement travailler vos pectoraux, vos latéraux, vos biceps et vos triceps. Courez-vous à votre perte en agissant ainsi ?

Bien sûr, ces muscles attirent l’attention sur la plage l’été et vous donnent un air musclé sous un pull en hiver. Cependant, vous négligez probablement des groupes de muscles moins connus mais qui jouent un rôle important dans la prévention des blessures. Dans cet article, nous vous expliquons qui ils sont, ce qu’ils font et comment les entraîner.

Le muscle brachial

Où se situe-t-il : dans le haut du bras, derrière votre biceps.

Ce qu’il fait : fléchissez votre coude. C’est le muscle qui donne l’impression que votre bras est plus gros. Lorsque vous faites une flexion des biceps, le muscle brachial est celui qui bouge en premier et non le biceps.

Comment l’entraîner : en faisant des tractions ou toute variation de la flexion standard.

Le muscle élévateur de la scapula

Où se situe-t-il : il relie votre cou et votre crâne à votre omoplate, à l’arrière.

Ce qu’il fait : soulevez vos omoplates. Lorsque vous haussez les épaules, c’est ce muscle qui fait une grande partie du travail. Il aide également à garder votre omoplate stable lors des rotations et des développés.

Comment l’entraîner : haussez les épaules ou tendez votre cou.

Le muscle poplité

Où se situe-t-il : juste derrière votre genou, sur la partie supérieure du tibia.

Ce qu’il fait : il débloque vos genoux quand vous marchez ou quand vous vous tenez debout, encourageant le flux sanguin à retourner vers le cœur. Il tourne aussi votre fémur et votre tibia. Ce muscle est responsable d’une grande partie de la stabilité de votre genou et il est important d’y faire attention afin de marcher correctement, ce qui aide à éviter les sciatiques et les blessures au niveau des hanches.

Comment l’entraîner : faites des squats et des soulevés de terre.

Le muscle piriforme

Où se situe-t-il : au fond des muscles fessiers, derrière votre grand fessier, près de l’articulation de votre hanche.

Ce qu’il fait : il fait tourner votre genou vers l’extérieur. Il est important de garder ce muscle détendu et fort car il peut irriter le nerf sciatique, entraînant des douleurs lorsque vous marchez, lorsque vous vous asseyez, lorsque vous vous levez, etc. La rotation externe du genou est importante afin que les genoux ne se déforment pas, ce qui peut mener à une déchirure du ménisque.

Comment l’entraîner : faites des squats, des soulevés de terre, des balancés de kettlebell ou des levés d’haltères longs avec les hanches

Le muscle ilio-psoas

Où se situe-t-il : sur le devant de votre hanche.

Ce qu’il fait : communément connu sous le nom de fléchisseur des hanches, ce muscle est responsable de la levée de votre genou vers votre torse. Il travaille souvent beaucoup lors des enroulements vertébraux. Garder ce muscle détendu et fort permet un bon alignement spinal et diminue les douleurs au niveau des hanches et du dos lorsque vous restez assis derrière un bureau toute la journée.

Comment l’entraîner : faites des squats, des jambes tendues ou des levés de genoux ainsi que des enroulements vertébraux jack knife (c’est-à-dire que vous levez les jambes que vous tendez vers le haut tout en relevant le haut de votre corps, les bras tendus vers le haut également).