crédit : ingimage

IL N’Y A PAS TRENTE-SIX FAÇONS DE SURVIVRE à une balle tirée en plein cœur. Soit vous portez un gilet en kevlar (peu probable), soit vous possédez un authentique pouvoir pour les éviter comme dans Matrix (encore moins probable), soit vous gardez un silence recueilli pendant que la main de Dieu descend du ciel pour écarter la balle de sa trajectoire (ce qui n’arrivera pas à moins que vous ne soyez dans un film des Monty Python).

Ce scénario déprimant a pourtant un bon côté. Deux, même. 1/ C’est moins d’un tir de balle que vous devez vous préoccuper que de la lente évolution d’une maladie cardiaque… 2/ Et il existe au moins 30 façons de s’en protéger. Nous les avons rassemblées dans ce dossier. Et s’il n’est pas nécessaire d’adopter toutes ces bonnes habitudes, chacune d’elles est à essayer. Voyez si vous pouvez vous y tenir à long terme. Et qui sait ? Vous pourriez bien éviter une balle, un jour.

01: FAITES L’AMOUR PLUS SOUVENT

Une étude de The American Journal of Cardiology révèle que les hommes qui font l’amour une fois par mois ou moins ont 45 % de risque en plus de souffrir d’une maladie cardiaque que ceux qui font l’amour deux à trois fois par semaine. D’après les chercheurs, le sexe vous protège des maladies cardio- vasculaires aussi bien qu’une séance d’entraînement tout habillé

02 : MISEZ SUR LES NOIX

Ce sont les stars des fruits à coques en termes d’acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga 3 qui combat les inflammations. Les chercheurs de l’université Yale ont déterminé que la consommation quotidienne d’une demi-tasse de cerneaux de noix pouvait améliorer significativement la fonction sanguine.

03 : GARDEZ LE RYTHME

Demain matin, avant de tâtonner à la recherche de vos pantoufles, trouvez votre pouls. Ensuite, comptez et notez vos pulsations par minute. Un homme en bonne santé devrait être à 70 battements par minute ou en dessous. Si votre cœur dépasse ce chiffre pendant une semaine ou plus, consultez votre médecin.

04 : ÉVITEZ LES ATMOSPHÈRES POLLUÉES

Les chercheurs de l’université de Washington affirment que respirer les particules ultrafines de pollution peut épaissir la paroi de votre artère carotide et vous prédisposer ainsi aux attaques cardiaques. Pendant l’hiver, le taux de particules dans l’air est plus élevé tôt le matin, selon une étude du rapport Atmospheric Environment. Réservez donc la course à pied ou le vélo à l’après-midi.

05 : JOUEZ LES PETITS COMPTABLES

Passez votre tour pour les pommes de terre et foncez sur les légumineuses. Si l’on en croit une étude parue dans Archives of Internal Medicine, les gens qui mangent chaque jour l’équivalent d’une tasse de lentilles, haricots ou pois chiches, riches en fibres, réduisent leur pression sanguine systolique de 4 mmHg en seulement trois mois. Ajoutez des haricots noirs dans vos salades, des lentilles dans vos plats de curry ou encore une portion de haricots rouges dans le chili.

06 : PRENEZ EN MAIN VOTRE PRESSION SANGUINE

D’après une méta-analyse parue dans le Journal of Hypertension, il suffit d’à peine quatre semaines d’exercice avec des poignées d’entraînement pour les mains pour faire baisser votre pression sanguine de près de 10 %. Selon les chercheurs, cet exercice crée une « contrainte de cisaillement » qui améliore la fonction des vaisseaux sanguins. Essayez quatre contractions de deux minutes avec chaque main, sans oublier une minute de repos entre chaque.

07: CASSEZ DES ŒUFS…

Et arrêtez de croire que les manger va augmenter votre taux de cholestérol LDL (le mauvais). Une étude brésilienne a même montré qu’il existait un lien entre la consommation d’œufs et des artères coronaires plus saines. La raison serait la haute teneur en vitamines E, B9 et B12 du jaune. En revanche, tenez-vous-en à quatre œufs par jour maximum pour limiter les calories.

08 : LE COMPTE EST BON

Choisissez un exercice à faire chaque semaine, par exemple une course de 3 kilomètres, et notez juste après votre temps de course et votre pouls. Consultez votre médecin si vous remarquez de gros changements au fil du temps, par exemple une fréquence cardiaque à 185 battements par minute juste après l’effort qui chute à 165 en même temps. Ça peut être le symptôme d’une artère bouchée ou d’une faiblesse cardiaque.

09 : REPRENEZ VOTRE SOUFFLE

Arrêtez-vous et prenez lentement une profonde inspiration. Encore mieux : prenez six grandes inspirations en 30 secondes. Cet exercice peut faire baisser votre pression sanguine systolique de 4 mmHg pour quelques minutes, affirme une étude de Hypertension Research. Certaines études suggèrent même que cet exercice pratiqué régulièrement peut faire baisser la pression à long terme.

10: TRANSPIREZ VOTRE SURMENAGE

Ne laissez pas votre boulot avoir votre peau : une étude de Psychosomatic Medicine a démontré que l’épuisement dû au travail augmentait de manière significative les risques de maladie cardiaque. Redémarrez la machine. Selon une étude suisse, les hommes souffrant d’épuisement professionnel ont réduit leur risque de maladie cardiaque jusqu’à 57 % grâce à un simple entraînement cardio-vasculaire deux à trois fois par semaine.

11: TENEZ LA GRIPPE À DISTANCE

En haut de la liste de ses superpouvoirs antiviraux, le vaccin contre la grippe réduit de moitié le risque de maladie cardiaque, affirme une étude parue dans le journal Heart. Ce serait dû au fait que la grippe provoque non seulement une réponse auto-immune pour combattre le virus, mais génère également une inflammation qui peut boucher les artères. Consultez votre médecin pour vous faire prescrire le vaccin.

12 : METTEZ-VOUS AU PIEU…

Par comparaison avec les bons dormeurs, les insomniaques présentent un risque d’attaque cardiaque de 45 % plus élevé, affirme une étude norvégienne. Une demi- heure d’exercice trois fois par semaine suffit pourtant à améliorer grandement votre sommeil. Soyez patient toutefois car les bénéfices de ce traitement peuvent mettre plusieurs mois à apparaître, soulignent les chercheurs de l’université Northwestern.

 13…MAIS N’Y RESTEZ PAS TROP !

Oui, il est possible de trop dormir. Selon une étude du journal Seep les personnes dormant 10 heures ou plus par nuit ont un risque élevé de problème cardiaque. Une explication possible serait que dormir trop longtemps est lié à la prise de poids et à un moral en berne. Si vous n’arrivez pas à vous maintenir dans une tranche correcte (7 à 9 heures de sommeil), consultez votre médecin

14 : ESQUIVEZ LES MAUVAISES GRAISSES

Des scientifiques de l’université Columbia assurent qu’il est possible de réduire votre taux de cholestérol LDL (un marqueur du risque cardiaque) en réduisant votre ingestion d’acides gras trans de 1 % par an. Ces graisses tendent à disparaître progressivement de beaucoup de produits de consommation, mais elles n’ont pas encore été complètement éliminées de notre alimentation. À vous de les débusquer !

 15 : GOINFREZ-VOUS DE POTASSIUM

Une étude du Centre américain pour la prévention et le contrôle des maladies atteste qu’une consommation quotidienne supplémentaire de 1000 mg de potassium permet de réduire la pression sanguine systolique. Les bananes en contiennent environ 420 mg, mais vous pouvez aussi en trouver dans les patates douces (540 mg pour une patate de taille moyenne cuite au four) et dans le thon albacore cuisiné (environ 450 mg pour une portion de 85 g).